Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Poésie


DÉSIR

BgX8FiUIEAAWX9T.jpg-large.jpeg

Dans le recoin d’une fantaisie

Je t’ai enfin trouvée

À travers un rêve, une mélancolie,

Comme un vieux fantasme inhibé

 

Toi, au regard hypnotisant,

Tu m’illumines telle la lumière d’un soleil levant

Ton regard narquois me fait vibrer 

Comme un arbrisseau soulevé par un souffle d’été

Te regarder, de ta main, pétale blanche

Soulever majestueusement ton voluptueux sein

Admirer la ligne exaltante de tes hanches

Quand pour moi, tu dandines à dessein

 

Mes doigts, délivrés de toute inhibition

Explorent ta peau, satin de convoitise,

Y traçant un sillon, une intention

Dont toute délivrance sera permise

Ils parcourent une ligne de sensualité

Menant à la fleur de ton intimité

Pour y découvrir le pistil suintant

Cette nervure de plaisir enivrant

 

Ma langue se languissant de ta fragrance

Dévore la sève giclée de ton essence

Elle se laisse glisser jusqu’au périnée

Titillant ainsi en toi, une envie excitée

 

Quand de tes griffes tu me saisis

Me suppliant de me fondre en toi

Je sens tous mes moyens à ta merci

Comme une inspiration prise en proie

 

Je me déhanche pour t’apprivoiser

Érigeant un désir tout bombant

Et d’un coup de rein bien inspiré

Je t’arrache  un cri délivrant

 

Un  séisme sensuel t’envahit

Éclaboussant ta sève sibylline

Humectant tous mes sens ébahis

Je meurs alors d’extase, cherchant à garder racine.

 

Ce n’était qu’un désir

Car le désir trahit ce qui lui manque.

Tu me manques.

 

 

 Jean-Pierre Drouin


17/02/2014
3 Poster un commentaire

Quatorze février


Mon amour ce qui fut sera

Le ciel est sur nous comme un drap

J'ai refermé sur toi mes bras

Et tant je t'aime que j'en tremble 

Aussi longtemps que tu voudras

Nous dormirons ensemble.

 

Louis Aragon

 

                        BgTZDV7CEAA-H7m.jpg


13/02/2014
0 Poster un commentaire

Massage... Et conséquences (par YannBlackHeart)

image.jpg

 

Un massage sensuel
Pour terminer la journée
Tu es nue, tu es belle
Sur ce lit allongée

Mes mains parcourent doucement
Ton corps si magnifiquement
Sensuel
Elles montent, descendent, vont et viennent
L’odeur de l’huile est enivrante, tu es mienne
Ma belle

Tes jambes s’écartent légèrement
Et j’entends un gémissement
Je glisse mes mains dans cette ouverture
De la dextérité de mes doigts je suis sûr

Mes doigts parcourent doucement
Cette partie de toi devenue
Humide, trempée
Ils montent, descendent, vont et viennent
Pouce, index et majeur massant lentement
Ton sexe et ton cul
Excités

N’y tenant plus, tu m’exhibes ton intimité
Que tu ne veux plus me cacher
Mes caresses n’ont pas cessé
C’est à ma langue de jouer

Ma langue parcourt doucement
Cette partie de toi devenue
Délicieuse
Elle monte, descend, va et vient
Tournant, léchant et s’introduisant
Partout, dans ton sexe et ton cul
Vicieuse

Tes gémissements donnent le signal
Tu m’invites à venir honorer cet orifice
Que Gainsbourg nomme le moins lisse
Je m’introduis en douceur sans te faire mal

Mes coups de rein sont doux
Tu te donnes à moi
Heureuse
Ils montent, descendent, vont et viennent
Et lentement arrive le moment
Où nos corps exultent, et toi
Tu es radieuse

Foudroyés nous nous effondrons
Sur ce lit blanc, nous nous endormons
Tu es blottie dans mes bras
Comblée car je suis là

 


12/01/2014
0 Poster un commentaire