Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Entre nous (rencontre virtuelle avec LUI)

C'était samedi dernier...

Je devais faire du magasinage car mes vêtements avaient souffert de la fougue de mon cher F. J'avais écumé mes boutiques préférées durant l'après-midi, mais j’avais finalement tout trouvé chez Simons : deux nouvelles robes, une magnifique jupe mi-longue, des chemisiers et de la lingerie noire et prune.

J'avais aussi prévu de rencontrer une amie avec qui j'avais fait connaissance sur internet. Avec elle nous partagions les mêmes passions : les bons mots et les bons hommes ! Depuis plus d'un mois, nous échangions des idées, des anecdotes, des fantasmes. Elle écrivait également des textes érotiques qui me troublaient et dans lesquels j'adorais me plonger durant mes nuits d'insomnie. Elle adorait aussi me lire.

Le rendez-vous était fixé à 17 heures à la maison de thé le Cha Noir. Bien que nous ne nous soyons jamais vues, nous nous sommes reconnues immédiatement. Mon amie était une très belle femme aux cheveux courts, bruns, avec de jolis reflets roux. Elle avait des yeux couleur noisette, son regard était vif, espiègle, certains diraient peut-être coquin ! Ses lèvres étaient parfaitement bien dessinées, pas nécessairement charnues, mais certainement gourmandes. Son sourire ravissant attirait l'attention. Elle était vêtue d'une robe noire courte, qui mettait ses jambes en valeur. Elle portait d'ailleurs de très belles bottes en cuir noir qui lui allaient comme un gant et qui donnaient à sa démarche un air de conquérante. Il se dégageait d'elle une telle confiance, je comprenais pourquoi tant d'hommes la courtisaient.


La conversation fut très agréable : nos lectures, nos passions et bien sûr nos amants, virtuels ou réels. Elle semblait beaucoup apprécier lire les poésies de LUI et me dit, en plaisantant, qu'elle souhaitait le connaître plus intimement. Sans me démonter, je lui promis qu'il passera la voir lors de son prochain séjour à Montréal. Elle en fut abasourdie ! Femme libre et sauvage, elle était cultivée, fraîche, belle, comme LUI les appréciait.

En évoquant LUI, je me sentis d'un coup excitée. Une idée me trotta dans la tête... Cette femme... LUI... Moi...

Je proposai à mon amie de passer la soirée chez moi pour souper et découvrir ma bibliothèque. Elle accepta avec un grand sourire. Nous passâmes acheter des plats à emporter dans un restaurant asiatique. Au menu : un wok de poissons avec des petits légumes craquants, arrosé d’un petit vin blanc français.

Durant le souper, notre conversation fut délicieuse, exquise, coquine...

Alors que le repas touchait à sa fin, je reçus un appel de France : c'était LUI. Il était déjà très tard en France, mais il n'allait pas très bien depuis son accident : des cauchemars, des insomnies, des angoisses incontrôlées. J'étais très inquiète car il s'isolait, beaucoup de ses amies françaises m'avaient fait part qu'elles n'avaient plus de ses nouvelles.

J'invitai mon amie à fureter dans ma bibliothèque puis je m'isolai dans ma chambre. Je réconfortai LUI pendant trente minutes. Il avait besoin d’être rassuré et écouté. À la fin de notre conversation, il semblait retrouver cette voix qui me faisait tant d'effet. En raccrochant, je me sentis étrangement excitée...

Lorsque je retournai dans le salon, je surpris mon invitée en train de feuilleter un album de poésies libertines écrites par LUI et illustrées de photos érotiques, un exemplaire unique qu’il m’avait offert. Je vis le reflet de mon amie sur l'écran éteint de la télévision. Elle avait enlevé ses bottes et était assise en tailleur sur le fauteuil, savourant sa lecture. Sa main droite tournait les pages tandis que sa main gauche massait sa poitrine. Vision troublante, car je savais ce qu'elle ressentait, les mots de LUI étant envoûtants.

En la voyant ainsi, j’eus envie d’elle. C’était la deuxième fois de ma vie que j'avais du désir pour une femme. La première fois, c'était à Nice avec LUI et mademoiselle S. : à l'origine c'était un jeu pour "allumer" LUI, un jeu au final délicieux, mais qui m'avait laissée sur ma faim. Ce soir, mon invitée m'attirait franchement, j'avais envie de toucher son corps, peut-être même aller plus loin.

À pas de loup, je m'approchai du canapé. Et je lui embrassai le cou...

Alors que je m'attendais à ce qu'elle se lève et claque la porte de mon appartement, elle sembla apprécier ce baiser inattendu. Je l'entourai de mes bras et commençai à lui faire des baisers doux. Ma main droite caressa le haut de sa poitrine. J'entrevis sur son visage un sourire. Elle mordit ses lèvres en fermant les yeux puis glissa ma main sur ses seins qui commencèrent à durcir. Je sentis sa chaleur monter. Je finis par m'asseoir près d'elle. Après avoir échangé un regard et un sourire coquin, nous nous embrassâmes longuement, nos mains caressant nos chevelures.

Elle posa sa main sur ma jambe, montant, descendant, montant, descendant. Chaque caresse me procurait une sensation agréable. Ses mains étaient très douces et elle savait comment m'exciter. Elle continua ses caresses, semblant lire dans mes pensées, montant de plus en plus haut et relevant ma jupe…Je dénudai ses épaules, ce qui fit tomber sa robe sur le canapé. Sa poitrine était magnifique. Elle retira également mon chemiser, écarta les bretelles de mon soutien-gorge et retira son agrafe. Après avoir dévoilé nos poitrines l'une à l'autre et échangé de douces caresses, nous nous levâmes et allâmes dans ma chambre, la main dans la main.

 

J'allumai des bougies puis rejoignis mon amie sur le lit. Nous recommençâmes nos baisers, caressant mutuellement nos seins. Nos esprits semblaient connectés, ça n'allait pas trop vite, c'était tendre et doux. Désormais complément nue, je savourais l'instant : elle finit par toucher mon sexe et massa doucement mon clitoris. Elle trouva mon point sensible immédiatement et son doigté me procura une sensation nouvelle. Première jouissance...

photo 2 (1).JPG

Je lui chuchotai quelques mots, elle me fit oui de la tête. Je commençai alors à lécher délicatement son sexe. Je découvris un plaisir inconnu, une douceur infinie, un goût nouveau et agréable... Je ne savais pas trop comment procéder, mais j'avais tellement faim d'elle. Je fus timide au début puis de plus en plus généreuse. Sa main droite caressait mes cheveux et sa main gauche massait ses seins. Je sentis sa jouissance arriver doucement, alors j'embrassai son sexe comme une bouche, goulûment, avec passion...

Elle jouit sans crier, juste dans un murmure de plaisir.

J'eus alors une idée. Je chuchotai de nouveau à l'oreille de mon amie qui me sourit, l'air complice. J'allumai mon ordinateur et le posai en face du lit. LUI était encore en ligne.

MOI : coucou LUI, tu ne dors pas ?
LUI : non, j'ai vraiment du mal ce soir.
MOI : alors allume ta webcam.

Son image apparut sur mon écran. En nous voyant nues sur mon lit, son visage s'illumina. Je lui présentai mon amie. Elle me massait les épaules tout en embrassant mon cou.

MOI : détends toi mon chéri et regarde nous, mon amie et moi. Profite.

Elle caressa mes seins, puis m'invita à m'allonger. Elle embrassa l'extérieur de mes cuisses puis écarta délicatement mes jambes. Ma tête reposait sur l'oreiller, j'aperçus le visage de LUI sur l'écran d'ordinateur. Il semblait apprécier le spectacle.

La langue de mon amie s'attarda d'abord sur l'intérieur de mes cuisses, puis elle s'approcha de mon sexe lentement, pour me donner envie, mais sans se précipiter, comme pour me laisser accepter cette nouvelle expérience. La pointe de sa langue commença à masser mon clitoris, m'arrachant un gémissement. Je ne voyais ses yeux que par intermittence et également ceux de LUI sur l'écran.

 

photo 3 (1).JPG

 

Ma tête tournait déjà, mes sens étaient en éveil, mes seins pointaient comme jamais. C'était maintenant toute sa langue qui léchait la moindre parcelle de mon sexe, je sentais sa chaleur s'introduire en moi. Je n'arrivais plus à contenir mes cris.

Ma jouissance fut énorme. De l'autre côté de l'Atlantique, LUI aussi avait pris son pied d'après le son venu de mon ordinateur.

Mon amie se redressa et lécha ses lèvres en me regardant avec gourmandise. Elle avait apprécié mon goût ! Elle s'assit près de moi et regarda mon ordinateur. LUI nous regardait avec ce regard pénétrant qui me faisait tant craquer. Il nous remercia, puis commença à nous lire des textes tendres, délicieux et très érotiques. Dans ce lit, nous ressentîmes un frisson de désir. J'avais encore envie de sexe, dommage que LUI n'était pas avec nous. Nous nous sommes touchées mutuellement, tout en écoutant LUI nous lire ses poésies érotiques. Il finit par s'endormir vers minuit (il était déjà six heures en France). Fin de la communication.

Pour mon amie et moi, ce n'était pas encore terminé... Cette nuit-là, j'ai découvert le goût de sa peau, de son sexe... Nous avons fait l'amour entre amies et nous nous sommes endormies côte à côte. Et au milieu de la nuit, nous nous sommes retrouvées l'une sur l'autre, en train de nous donner du plaisir en même temps, dégustant nos sexes...

Mon amie est partie dimanche matin, après un petit déjeuner très coquin. Après un dernier baiser, elle est sortie de chez moi. Assise sur mon balcon, je l'ai regardée me faire un dernier signe de la main puis s'éloigner dans la rue du Vice. Elle a marché quelques centaines de mètres... Et, à ma grande surprise, est entrée dans sa maison !

Bon dimanche ma voisine…

 

Épilogue

Désormais, je connais la douceur et le goût d’une femme et j’adore. J’avoue que je me laisserai tenter plus souvent. Mais plus que jamais j’adore les hommes. D’ailleurs en parlant d’homme…

Je suis retournée sur mon ordinateur. J’envoyai à LUI le message suivant : « LUI, je m’inquiète beaucoup pour toi, si tu as un peu de temps, viens passer quelques jours à Montréal, tu seras attendu… ». Le message a franchi l’Atlantique à la vitesse de la lumière. Une heure plus tard, LUI a répondu de façon brève « Merci à toi ELLE, j’arriverai vendredi ».

 

#Elle, le 16/09/2014

Corrections par Ozalide.net

 

Postface

Ce texte a été écrit par #LUI, avec l’autorisation et les conseils de #Elle. 



16/09/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres