Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Riviera Partie 1 : Train de nuit (ma deuxième rencontre avec ELLE)

Permalien de l'image intégrée

 

Vendredi, 18 h 30, aéroport de Paris Roissy. Le vol en provenance de Montréal est enfin arrivé.

J'attends ELLE avec impatience. Le temps a été terriblement long depuis qu'elle m'a annoncé sa venue... Notre serment d'infidélité, notre volonté de ne pas tomber amoureux... C'est finalement difficile... Lorsque je lis ses rencontres, je la veux pour moi seul... Mais c'est aussi sa liberté qui la rend si désirable...

Les portes automatiques s'ouvrent, déversant le contenu d'un long-courrier dans le hall d'entrée. Je vois enfin ELLE au milieu de la foule. Elle saute dans mes bras... Un long baiser, une étreinte, un sourire et encore un baiser... Et des larmes de joie sur nos joues.

Une fois ces retrouvailles terminées, je lui annonce la mauvaise nouvelle : nous devons dire adieu à notre séjour à Paris. La France nous réserve une spécialité bien à elle, à savoir le printemps pluvieux et pourri. Mais j'ai de la ressource, notre nouveau programme sera plein de soleil...

Nous prenons un taxi pour rejoindre la gare de Paris Austerlitz. La voiture est plus exiguë que le "fameux" taxi de Montréal... Je sens ELLE très excitée, il faut dire que ma main caresse l'intérieur de sa cuisse depuis notre départ de Roissy... Une heure plus tard nous arrivons enfin. Ma main a été finalement sage, moi aussi... La tension redescend un peu...

Nous prenons un dîner tout simple dans une brasserie, puis nous embarquons dans un train de nuit direction Nice ! ELLE est agréablement surprise par ce nouveau voyage. Nous disposons d’une cabine rien que pour nous deux…

21 h 30 : le train file désormais sous une pluie battante… Je ferme le store : le paysage n’a plus aucun intérêt…

21 h 32 : je couvre ELLE de baisers et enlève sa robe, ses chaussures et sa lingerie. J'ai envie d'elle, c'est réciproque. Nos retrouvailles sont une savoureuse trilogie...

D'abord, nous faisons l'amour tout en douceur... Rien de spectaculaire, juste deux corps unis, heureux d'être ensemble, se donnant beaucoup de plaisir... Je caresse ses cheveux, lui donne des baisers, ses lèvres sont délicieuses... Elle m'entoure de ses bras et de ses jambes, comme pour me retenir… Pas de cri ni d'orgasme sonore, juste une jouissance partagée avec un sourire complice. Epuisés, nous nous endormons après un dernier baiser...

Vers une heure du matin, je sens qu'une bouche joue avec mon sexe... ELLE est réveillée avec une furieuse envie de me goûter. Je n'aime pas la contrarier... C'est divin... Après m'avoir excité pendant dix minutes, elle décide de m'enfourcher, tout en me plaquant contre le lit. ELLE donne le rythme et me met au supplice... Je la vois à peine, mais ses formes apparaissent par flashs... Au paroxysme de la jouissance, elle plante ses ongles dans ma poitrine, crie... puis s'effondre...

Enfin, vers six heures du matin, un bruit me réveille... Je commence à caresser les seins d’ELLE tout doucement, tout en massant son entrejambe... J'insiste sur cet endroit tout en la serrant contre moi... Elle se réveille en gémissant, écarte ses jambes et m'embrasse... Je continue à jouer avec son clitoris, m'interdisant toute autre caresse... Juste le plaisir de la sentir réagir, de sentir l'excitation monter, de sentir ce petit bout d'elle durcir entre mes doigts, de sentir quelque chose de chaud couler le long de mes doigts... À peine a-t-elle joui qu'elle me présente son beau derrière. Elle guide mon sexe vers le sien, puis finalement l'introduit dans son "petit trou"... Je la pénètre lentement, elle soupire...  D'abord à genoux, je m'allonge progressivement sur elle, lui parlant doucement et embrassant son cou... Nous sommes trempés, elle halète, c'est doux, c'est fort, c'est chaud... Et tout finit en extase bruyante...

Puis j’ouvre le store... La Méditerranée s'offre à nous, magnifique... Le ciel est dégagé, la mer bleue et le séjour français de ELLE a définitivement bien commencé...

Je voudrais qu’il continue encore…

 

#Lui, le 14/03/2014

Corrections par Ozalide.net

 



14/03/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres