Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Elle & Lui, entre les deux... l'Atlantique.

Une rencontre volcanique (Þeistareykjarbunga)

 

photo.JPG

23 h 30, aéroport de Palma de Majorque.


Me voici dans les îles Baléares suite à une éruption volcanique : après l'Eyjafjöll en 2010, l'Islande a refait parler d'elle avec un nouveau volcan explosif, le Þeistareykjarbunga, qui a décidé de se réveiller après 12000 ans... De ce fait, mon vol en provenance de l'île de la Réunion et à destination de Paris a été détourné vers le premier aéroport disponible. "Principe de précaution" à cause d'un immense nuage de poussière volcanique ! Je me retrouve donc sur une île d'où il est techniquement impossible de partir avant un ou deux jours.


L'aéroport est plein de monde car trois autres vols ont été détournés à Palma de Majorque. Ça crie dans toutes les langues, mais surtout en français (j’adore mes compatriotes…) . Puis ça s'organise : les salles d'embarquement se changent en dortoirs improvisés. Pas de chance, les hôtels sont complets. Moi, je n'ai pas sommeil parce que j'ai trop dormi dans l'avion... Je m'assois sur un banc et sors mon téléphone pour chercher une compagnie virtuelle... Tiens, ELLE m'a envoyé un message... Elle sera en France dans un mois ! À moi d'organiser une balade d'une semaine…


- "Bonsoir !"


Mademoiselle T. est en ligne... L'une de mes plus belles rencontres virtuelles. Nous nous connaissons uniquement grâce à Internet mais le courant est très vite passé entre nous. Nous parlons souvent d'amants, de maîtresses, de sexe... Elle aime lire les aventures que nous écrivons avec ELLE...


- "Comment vas-tu ?

- Je me sens seule ce soir, pas le moral...

- Que t'arrive-t-il ?

- La fatigue, le boulot, ma vie.

- Envie de te poser ?

- Tu sais, on parle depuis tant de semaines... Parfois je me dis que nous ferions de bons amants...

- Encore faudrait-il se rencontrer... C'est compliqué tu sais..."


Elle est toujours en voyage, jamais là où je me trouve... Nous éprouvons la frustration des relations virtuelles qui fonctionnent bien. Je continue la conversation…


- "Si j'étais à côté de toi... Que se passerait-il ?...

- Probablement un échange de regards... Et puis une envie de toi...

- Alors imagine...

- Raconte moi…

- Je commencerai par te chatouiller le cou avec ma barbe et mes lèvres, tout en caressant doucement ton dos... Mes bras t'entoureront... Et si le lieu s'y prête, je te dévêtirai doucement, en prenant le temps de t'admirer... Tu pivoteras ensuite de façon à me tourner le dos... Mes mains caresseront tes seins, ton ventre... Mes doigts frôleront ta dentelle légère et prendront ton gémissement comme une invitation à visiter ton intimité...

- Arrête tu m'excites...

- Ma main te caressera doucement, à la recherche de ton plaisir..."


Tout en écrivant, j'entends comme un gémissement, celui d'une femme qui semble prendre du plaisir... Je me retourne : derrière moi, une femme assise, sa jupe légèrement relevée, sa main gauche semble s'être perdue dans son entrejambe, sa main droite tient un téléphone où je lis... "Ma main te caressera doucement, à la recherche de ton plaisir..."


Mon cœur s’emballe, mais je me reprends en écrivant une dernière phrase : "Et mes baisers sur ton cou te feront frissonner, encore, encore, encore...".


À ce moment, je me penche vers elle et ose un baiser sur ce cou tellement réel et tellement tentant qui s'offre à moi... La dame à la jupe relevée se retourne et reste bouche bée. Je lui montre mon téléphone avec la phrase : "Et mes baisers sur ton cou te feront frissonner, encore, encore, encore...". Elle regarde le sien.

 

Mademoiselle T. est bien en face de moi. Pendant une dizaine de secondes nos regards se figent. Ma tête tourne en voyant pour la première fois cette femme aux airs eurasiens, ses traits réguliers et son corps désirable. Elle aussi paraît abasourdie par cette rencontre imprévue. Balayant nos surprises, elle range son téléphone et enjambe le siège pour se jeter dans mes bras... Cette grande salle d'embarquement à peine éclairée devient le théâtre de notre premier baiser... Il est long et savoureux... Elle a déjà commencé à déboutonner ma chemise, ma main explore sa peau nue sous son chemisier... Désir... Envie d'elle... Où trouver un endroit tranquille dans cet aéroport ?


Nous sortons de cette salle d'embarquement-dortoir et errons quelques instants dans l'allée principale. Nous remarquons sur le côté une porte ouverte, nous entrons dans un couloir réservé au personnel. Au bout de ce couloir nous trouvons une infirmerie déserte... Nous entrons. Mademoiselle T. s'approche de la fenêtre. Son beau visage de reflète sur la vitre, je devine un sourire... Elle est belle !


Je l'entoure de mes bras...

 

Et notre fantasme reprend, cette fois-ci pour de vrai : ma main qui la frôle, qui caresse ses seins, les boutons de son chemisier qui s'ouvrent doucement, mes propres vêtements qui tombent par terre... Elle me tourne toujours le dos et doucement guide ma main vers son sexe déjà humide... Les lumières extérieures éclairent à peine cette infirmerie mais je distingue une magnifique parure de lingerie rouge. Mes doigts massent doucement son clitoris, ma main gauche caresse doucement ses seins à travers la délicate dentelle de son soutien gorge...


Dans toute infirmerie se trouve un lit... Mademoiselle T. m'y entraîne : elle se couche à plat ventre et relève son joli postérieur nu. Caressant doucement ses reins, j'embrasse ses fesses puis son sexe... Il hume déjà le désir, mais je décide de prolonger les préliminaires avec ma langue. Tout doucement, je parcours l'intimité de Mademoiselle T., à l'écoute de ses réactions... Ma langue tourne, mes lèvres embrassent, se ferment et se rouvrent... Ses soupirs deviennent d'un coup plus forts, ai-je touché un point sensible. J'insiste donc, Mademoiselle T. adore que ma langue la pénètre, quel bon goût elle a !...


Ses doigts se crispent sur les draps puis agrippent le barreau du lit. Puis ma langue commence à lécher son cul... La surprise est totale mais l'effet est dévastateur... Ce sont ses cris qui accompagnement chaque coup de langue... Elle jouit...


Quelques instants et la tension retombe un peu... Je suis complément dévêtu désormais. Je remonte en embrassant son dos et finalement arrive près de son cou que j'embrasse...


"Viens en moi... TOUT DE SUITE !"


Je me redresse et la pénètre doucement... Je ne bouge plus... Et c'est elle qui commence à onduler doucement, puis plus vite... Ses cris accompagnent chaque mouvement... Encore plus loin, encore plus profond, sentir nos corps fusionner...


Mais brutalement ma tête se met à tourner... Une faiblesse m'oblige à m'allonger en plein effort... Trop d'émotion ! Un peu surprise, Mademoiselle T. retourne le problème à son avantage en s'asseyant sur mon sexe tout en me présentant son dos... Nos sensations reviennent doucement. C'est elle qui donne le rythme, en sachant me donner du plaisir et en s'en donnant encore plus... Notre orgasme est à la hauteur de notre première rencontre : inattendu ! Pour elle puis pour moi...


Elle s'évanouit presque après un dernier cri... Elle s'effondre sur moi pendant que mon propre orgasme me fait sombrer dans l'inconscience...


Elle est là, allongée à mes côtés, nous nous sommes enfin retrouvés. Qu'importe la suite de nos vies, nous nous sommes enfin aimés, mieux que nous l'avions fantasmé ...


« - Mademoiselle T., merci de cette rencontre, je veux te revoir encore...
- Bientôt, vite !
- … »
Mon portable se met de nouveau à vibrer.

 

#LUI, le 22/02/2014



22/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres